Étant une forme d’acné sévère, l’acné kystique est caractérisée par des lésions profondes associant comédons et boutons rouges, mais surtout des nodules indurés douloureux.

Nous allons essayer d’en savoir plus sur les causes probables ainsi que les traitements disponibles pour soigner ce type d’acné.

Présentation de l’acné kystique

Généralement, l’acné est une affection de la peau, se manifestant sous la forme d’une papule, d’un point noir ou d’une pustule à la surface de l’épiderme.

Elle peut revêtir des formes sévères comme l’acné kystique qui, à l’origine, est une infection pouvant aboutir à la formation de kystes, avec une tuméfaction et des pustules rouges visibles en surface.

Appelée également acné nodulokystique, c’est le type le plus grave de l’acné banale ou vulgaire. Elle est surtout caractérisée par des lésions situées en profondeur associant des comédons, des papules, et des nodules indurés douloureux. Elle donne parfois des cicatrices si elle n’est pas traitée et met beaucoup plus de temps à guérir.

La plupart du temps, elle est confondue avec l’acné rosacée. En effet, cette dernière se présente sous forme de boutons et de nodules rouges sur le front, le menton, les joues et le nez. La seule différence est que la rosacée n’est pas le résultat de points noirs ou points blancs.

Les causes de l’acné kystique

Les causes probables de l’acné kystique peuvent beaucoup aider pour débuter le traitement convenable à cette forme d’acné.

Elle peut être d’origine infectieuse. En collectant les saletés et les bactéries menées à la surface d’une peau grasse acnéique, on augmente le risque de développer ce type d’acné.

Cela survient surtout par une trop grande manipulation des boutons avec les mains sales et notamment, pendant la poussée d’acné.

Elle peut également être d’origine hormonale, surtout après une période de grossesse. Dans ce cas, c’est le résultat d’une évolution hormonale constante, d’un changement hormonal ou encore d’un déséquilibre hormonal.

Elle peut aussi être héréditaire. En effet, cette forme d’acné peut passer d’une génération à une autre.

Les traitements disponibles de l’acné kystique

Les solutions naturelles telles que les herbes et les remèdes maison peuvent aider dans le traitement de l’acné kystique. L’huile de théier en est un exemple.

Les antibiotiques comme les cyclines peuvent agir sur les signes en réduisant les risques de cicatrices. La durée moyenne de la cure est d’au moins 4 mois.

L’isotrétinoïne est le traitement le plus efficace, mais reste également le plus puissant pour traiter ce type d’acné. C’est un produit synthétique fabriqué à partir des rétinoïdes, sous forme de pilules.

Celles-ci sont utilisées pendant 16 à 20 semaines et leur efficacité peut durer de plusieurs mois à plusieurs années. Cependant, il faut faire très attention, car elles comportent beaucoup d’effets secondaires potentiellement graves.

L’exfoliation chimique est une sorte d’intervention pour rendre à la peau son éclat et réduire le nombre des boutons. Mais elle a peu d’action sur les cicatrices.

Le laser est la solution radicale, surtout si l’acné résiste à tous les traitements cités ci-dessus. Il permet d’éradiquer les lésions et les cicatrices. Son seul inconvénient reste sous coût généralement élevé.